Réaliser ses mitraillettes pour la pêche au maquereau.

Publié le par Mad-Max

Salut à tous !

On continue dans le "Home-made" avec ce nouvel article qui détaille comment je fabrique mes mitraillettes à maquereau. Accessoirement, les lieux jaunes, chinchards et plus rarement les bars et rougets peuvent se laisser séduire par ce genre de montage. Mais la cible initiale reste la maquereau qui répond très bien à ce genre d'artifice.

Cela fait plus de deux ans que je réalise mes propres mitraillettes, et si à mes débuts j'avais publié un article sur le forum FreeStyle Fishing de ma méthode (lien ici : http://freestyle-fishing.com/forum/viewtopic.php?id=3300), cette dernière a depuis évolué. La méthode présentée ici donne de bien meilleurs résultats. Le montage est de très bonne facture, surtout en ce qui concerne les noeuds.

Je n'ai rien inventé, et je tiens ici à rendre hommage à celui de qui je tiens cette méthode : Monsieur Paul Adams. Célèbre "Lure-Crafter" anglais, ses vidéos sur youtube sont une source inépuisable d'idées (lien vers sa chaine Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCHsVmxfbTN79r80FC9qeOYQ / lien vers son blog : http://homeluremaking.blogspot.co.uk/).

Une vidéo étant plus simple qu'un long discours, je vous mettrais le lien direct vers les vidéos de Paul où il présente l'assemblage de l'hameçon, le noeud de l'hameçon et enfin, le raccord corps de ligne / potence.

Entrons donc dans le vif du sujet. Pour commencer, je vais lister le matériel nécessaire :

  • Du fil pour commencer : Nylon de 35 à 45/100ème.
  • Des hameçons, de #1 à #2/0 et des billes phosphorescentes.
  • Du scotch d'électricien et du vernis à ongle, rouge ou incolore.
  • Un ou plusieurs rouleaux de ruban plastifié pour cadeaux, coloris holographique ou métallique.

En photos, mon matériel :

Nylon de 35 à 45/100ème.

Nylon de 35 à 45/100ème.

Hameçons et billes phosphorescentes.

Hameçons et billes phosphorescentes.

Scotch d'électricien et vernis à ongle rouge.

Scotch d'électricien et vernis à ongle rouge.

Rubans plastifiés pour cadeaux.

Rubans plastifiés pour cadeaux.

Voilà. Avec tous ces accessoires, on peut commencer le montage de la mitraillette. Il va s'agir d'habiller chaque hameçon de 2 bandes de ruban, d'une largeur de 0,5 cm chacune et d'une longueur adaptée à celle de l'hameçon (entre 5 et 7cm en général). Pour fixer les rubans, nous utiliserons d'abord le scotch d'électricien, puis le tout sera scellé par le noeud en nylon. Enfin, on recouvrira le noeud avec le vernis à ongle pour finaliser.

Ci-dessous, des exemples de bandes de ruban :

Lamelles de ruban.

Lamelles de ruban.

Pour la mise en oeuvre, je vous laisse regarder la vidéo de Paul Adams. Le noeud d'hameçon qu'il présente permet un montage très propre. Avec un peu d'entrainement, on le réalise facilement et le résultat est presque "professionnel".

Juste après la vidéo, vous trouverez 4 images résumant le montage des hameçon et les détails du noeud.

Montage des hameçons

Montage de l'hameçon.
Montage de l'hameçon.
Montage de l'hameçon.
Montage de l'hameçon.

Montage de l'hameçon.

A ce stade du montage, vous avez le nombre de potences que vous souhaitez monter sur votre mitraillette. A vous de voir combien vous en voulez : 3, 5, 7 voire même 10. C'est bien là tout l'intérêt du "Home Made", on fait ce que l'on veut, selon ses besoins.

Paul n'en met pas mais si comme moi vous voulez mettre des billes phosphorescentes, il faut penser à les placer sur les potences avant de relier ces dernières au corps de ligne.

L'étape suivante est donc la finalisation de la mitraillette avec le corps de ligne. Je vous conseille de bien attendre que le vernis de vos hameçons soit bien sec, sous peine de vous en mettre plein les doigts et de devoir refaire cette étape.

Là encore, Paul a une très belle vidéo. Je vous laisse donc la découvrir. Comme pour l'étape précédente, je joins juste en dessous les images des différentes étapes.

Assemblage final

Corps de ligne.
Corps de ligne.
Corps de ligne.
Corps de ligne.
Corps de ligne.

Corps de ligne.

Voilà, votre mitraillette est faite. Reste à la stocker dans un sachet "Zip" pour une future partie de pêche.

Comme Paul, je me suis fait une étiquette à joindre dans mon sachet, qui reprend les informations sur la mitraillette :

  • Taille des hameçons,
  • Nombre d'hameçons,
  • Taille du fil,
  • Résistance du fil,
  • Longueur totale de la mitraillette,
  • Espacement des hameeçons.

Ci-dessous, 2 mitraillettes de ma réalisation :

Mitraillettes

Mitraillettes

Pour conclure cet article, je vais répondre à une question qui brûle sûrement les lèvres de nombre d'entre vous : "A quoi ça sert ? Et pourquoi ne pas utiliser celles du commerce qui ne coûtent que 1 ou 2 € ?".

Et bien c'est simple. Si vous me lisez, vous savez que j'aime bien faire les choses moi-même, que ce soit me monter une canne ou, plus récemment, concevoir un casier à crabes. Mais au delà du plaisir de réaliser les choses soi-même, je trouve un intérêt fort dans la flexibilité qu'offre le montage "Home Made". Ainsi, dans le cas du fils de 10 ans de ma compagne, qui m'accompagne à la pêche au maquereau, je peux lui faire une mitraillette avec seulement 3 potences, ce qui me donne une mitraillette courte, adaptée à sa petite taille et à la longueur de sa canne (1m80), et qui permet de ne pas se retrouver avec le sac de noeuds que peuvent créer 5 ou 7 maquereaux pris sur une même mitraillette.

Enfin sachez que ces mitraillettes ont été bien testées l'été dernier (nouvelle méthode) et ont donné entière satisfaction, tant en termes de prises que de résistance dans le temps.

Voilà ... maintenant c'est à vous de bricoler.

++ / Max

---------------------------------------------------------

Edit du 10/08/2015 :

1 an et demi après la publication de cet article, je voudrais apporter quelques précisions et quelques ajustements. Sachez que cet article est celui qui est le plus consulté sur mon blog, à ce jour. Il me paraît donc important de l'enrichir si nécessaire.

J'utilise toujours cette même technique et le même matériel que celui présenté plus haut pour faire mes mitraillettes, mais j'ai toutefois procédé à certains ajustements et certaines modifications mineures.

La principale modification est sur les tailles des nylons employés. J'ai globalement augmenté les tailles de fil pour prolonger la durée de vie de mes mitraillettes. J'ai aussi un peu uniformisé mes montages, et donc maintenant, il y a moins de disparités dans les produits finis. Je vais donc vous présenter ci-dessous, les assemblages et les espacements que j'ai retenu :

  • Hameçon taille #2/0 >>> Fil nylon 50/100ème :
    • Pour 4 avançons : en centimètres de haut en bas : 20 / 25 x 3 / 35 : total = 130cm,
    • Pour 5 avançons : en centimètres de haut en bas : 20 / 25 x 4 / 35 : total = 155cm,
  • Hameçon taille #1 >>> Fil nylon 45/100ème :
    • Pour 3 avançons : en centimètres de haut en bas : 20 / 25 x 2 / 35 : total = 105cm,
    • Pour 4 avançons : en centimètres de haut en bas : 20 / 25 x 3 / 35 : total = 130cm,
  • Hameçon taille #6 >>> Fil nylon 40/100ème OU Hameçon taille #8 >>> Fil nylon 35/100ème :
    • Pour 5 avançons : en centimètres de haut en bas : 20 / 17,5 x 4 / 30 : total = 120cm,
    • Pour 6 avançons : en centimètres de haut en bas : 20 / 18 x 5 / 30 : total = 140cm,

Les espacements sont à comprendre comme suit :

  • Le premier chiffre est la distance entre le haut de la petite boucle, qui sera reliée à l'agrafe, et le premier avançon,
  • Le second chiffre est l'espacement entre avançons, multiplié par le nombre de ces espacements,
  • Le dernier chiffre est la distance entre le dernier avançon et le bas de la grande boucle, qui sera reliée à la plombée.

Les mitraillettes avec des hameçons #2/0 et #1 sont dédiées à la recherche du maquereau, tandis que celles avec des hameçons de #6 et #8 sont plus adaptées à la recherche du lançon. Ces dernières résisteront néanmoins à la prise occasionnelle de maquereau, mais ne sont toutefois pas les plus adaptées pour cette pêche.

Je ne fais pas de mitraillettes à plus de 5 ou 6 hameçons car je n'y vois pas mon intérêt. En effet, je trouve plus simple de rentrer dans le bateau une mitraillette courte (1m50 max). De plus, avec 4 ou 5 hameçons, j'ai moins de problème d'emmêlements en cas de mitraillette pleine, ce qui me permet de ne pas perdre de temps et remettre plus vite ma ligne à l'eau.

Les mitraillettes à 3 hameçons sont parfaites pour les enfants de moins de 12 ans. Avec une longueur de 1 mètre, elles peuvent être utilisées sur des cannes courtes et légères (1m50 à 1m80) et permettent à l'enfant de sortir facilement ses prises de l'eau.

Voilà pour cette première modification et l'uniformisation des assemblages.

La deuxième modification concerne le sens de montage des avançons. Gamin, quand je pêchais avec mon grand-père, celui-ci avait pour habitude de monter les mitraillettes "à l'envers". Je mets le terme "à l'envers" entre guillemets, car je n'ai jamais vraiment su dire quel sens est le bon. Dans mon cas, "à l'envers" veut dire, avec le fil de l'avançon qui part vers le haut, et donc, en position verticale, l'avançon qui se décale de la ligne mère. Avant de faire mes propres mitraillettes, j'avais toujours procédé ainsi.

A la vue des montages de Paul Adams, tels que présentés ci-dessus, j'avais inversé la chose, et remis tout le monde à l'endroit, soit le fil de l'avançon qui part vers le bas et donc, en position verticale, l'avançon qui se colle à la ligne mère.

Récemment, je suis tombé sur un document papier, édité par la marque Flashmer, relatif à la pêche du maquereau. Je ne m'attendais pas à apprendre grand chose de ce document, mais j'y ai trouvé la réponse à cette question.

Ci-dessous, le lien vers ce document dans sa version électronique et la réponse à la question : "Dans quel sens monter sa mitraillette ?" :

La réponse à la question : "Dans quel sens monter sa mitraillette ?"

La réponse à la question : "Dans quel sens monter sa mitraillette ?"

Voilà la réponse sur le sens correcte de montage d'une mitraillette. Mon grand-père avait raison ! Il ne montait donc pas ses lignes à l'envers mais bien dans le bon sens. Mes mitraillettes n'étant pas réversibles, du fait d'espacements et de tailles de boucles différentes en haut et en bas, j'ai modifié le sens de montage de mes avançons sur mes lignes mères.

Ici s'achève cette parenthèse. Vous connaissez maintenant tout ce que je sais sur le montage des mitraillettes. Vous connaissez aussi le détail exact de mes assemblages. Comme souvent, je vous rappelle que ce n'est que ma façon de faire, et qu'il est sûrement possible de procéder autrement. Il n'y a ici aucune vérité figée, et qui sait, d'ici 1 ou 2 ans, je referai peut-être des modifications pour encore améliorer mes montages ... c'est ça la magie du "Home-Made".

A très vite.

Max.

Publié dans Matériel, Home-Made, Leurre

Commenter cet article

fred 14/02/2017 13:31

BRAVO jolis mitraillettes!

A tout hasard, vous n'en vendez pas? je cherche mitraillettes 3 hameçons pour mon fils (6ans) qui va commencer la pêche cette été!

Olif 21/07/2015 14:36

Tip top cet article.

Même si on peut être sceptique vu le prix des montages tout prêts, il reste clair que rien ne vaut le fait-maison. Ne serait-ce que pour la fierté et la joie de prendre du poisson sur quelque chose concu par nos propres moyens, en plus de pouvoir optimiser comme tu l'as bien dit, tous les paramètres qui feront qu'un aficionado de la pêche tel que toi prendra au final plus de prises qu'un amateur.
Type de fil, taille du fil, des hamecons, leur nombre, couleurs, ... une infinité de créations pour le plaisir des plus dégourdis et passionnés.

Blog en favori et c'est parti pour de nouveaux montages home-made.
Merci.

botizok 20/02/2015 10:11

Bonjour je me permet de poster mon site d'actualité sur votre site ! botizoktech.wordpress.com

Merci !!

Mad-Max 01/03/2015 17:20

Si ça peut vous aider ... mais je ne vois pas trop le lien entre votre site et la pêche !

digerpa 04/01/2015 18:34

on est e FRANCE!!!!!!

Mad-Max 04/01/2015 19:21

Bonjour Digerpa !
Je dois avouer ne pas bien comprendre votre commentaire ! Si vous faites références aux documents et vidéo en Anglais, sachez que j'ai pris la décision de laisser la patérnité de ce montage à son auteur : Paul ADAMS (Anglais) et que j'ai préféré concervé ses documents originaux, que je trouve très bien faits et qui sont compréhensibles rien qu'avec les images, et donc même pour quelqu'un ne parlant pas anglais.
J'espère avoir répondu à ce à quoi vous faites allusion, bien que j'avoue, ici encore, ne pas être sûr du sujet sur lequel porte précisément votre commentaire !
Max

digerpa 04/01/2015 18:33

cest malheureux mais on est en FRANCE bordel !!!!!!!!!

Mad-Max 26/03/2015 13:57

Merci "Capsouille" pour votre commentaire positif sur mon article.
Et je suis d'un avis proche du votre par rapport au commentaire de "digerpa" ... ça ne fait pas beaucoup avancer les choses ...
A bientôt sur le Blog.
Max

capsouille 26/03/2015 13:31

Merci pour cet article!

capsouille 26/03/2015 13:29

Le internet appartien a la France? Mince alors va falloir mettre tous ces étrangés dehors de l'internet bordel! Trop fier d etre un francais ignare comme toi.